Au bord de la nuit

Friedo Lampe

Belfond

  • 13 septembre 2021

    Comédie humaine

    Seconde vie pour ce roman de 1933 allemand interdit à l’époque par le régime nazi pour « outrage à l’honneur du peuple allemand »

    Dans le quartier très populaire du port de Brême, au crépuscule, se croisent, s’entrelacent, parfois se rejoignent des personnages.
    L’auteur pose son regard simultanément, comme au hasard, sur ces portraits complexes et savoureux, parfois déconcertants ; saisissant çà et là de brèves conversations, des faits ; naviguant d’un lieu à l’autre, d’une personne à une autre pour donner substance ici à une solitude, ailleurs à un désir, plus loin à la mort, etc….

    Œuvre singulière, inhabituelle dans sa forme, très visuelle, délicate et subtile, d’écriture alerte et fluide, écrite consciencieusement tant dans la gravité que la fantaisie.
    Petite merveille que ce défilé de mini-scènes de vie sous forme de tableaux ou d’actes théâtraux.