Macadam

Jean-Paul Didierlaurent

Au Diable Vauvert

  • par (Libraire)
    27 novembre 2015

    Dans ce recueil de nouvelles,l'auteur nous plonge dans un univers drôle, poétique
    et romantique. Nous sommes projetés dans les pensées des personnages, comme cette jeune femme clouée sur un fauteuil roulant et qui a tant besoin de chaleur humaine et de contact. Chaque nouvelle est un moment de vie intense qui soulève une véritable émotion allant du rire à la compassion.


  • par (Libraire)
    3 octobre 2015

    C'est en souriant à l'avance que l'on se jette sur le nouveau livre de l'auteur du "Liseur de 6h27", mais attention ! c'est bien un livre passionnant, un florilège de récits magnifiques mais on ne rit plus beaucoup... Certaines de ces nouvelles sont attendrissantes, mais d'autres noires, machiavéliques, terrifiantes... et cette fois encore Didier Laurent se révèle comme un magnifique conteur d'histoires.


  • par (Libraire)
    22 septembre 2015

    Les nouvelles de J.P Didierlaurent sont un mélange de subtilité et de gravité. C'est beau, c'est triste, c'est intelligent et...c'est trop court ! A déguster entre deux romans.


  • par (Libraire)
    17 août 2015

    Dérapages

    La vie est un long ruban de macadam sans aspérité jusqu'au jour où elle dérape, accidente les êtres, les blesse et les détourne de la voie de la normalité, les révélant alors au plus profond d'eux-mêmes. Dans cette étrange et soudaine bifurcation des vies qu'offre ce recueil de nouvelles de Jean-Paul Didierlaurent, surgit de la profondeur des personnages l'essence même de leur humanité, ce qu'elle recèle de pire et de meilleur : la violence et la tendresse, la folie et l'amour, l'effroi et l'émerveillement, la méchanceté et la bienveillance, la culpabilité et l'indifférence. Onze nouvelles touchantes et étonnantes, tendres et glaçantes qui, des enfances blessées aux vieillesses acariâtres, traversent les âges de la vie, les colorent d'une vive palette de sentiments et de comportements, des plus vils aux plus généreux, dans un réjouissant art du bref qui a le pouvoir paradoxal d'en dire toujours très long sur l'être humain.