• par (Libraire)
    4 mars 2017

    Emouvant.

    En moins de 400 pages, ce road-movie décalé à travers le Canada fait passer du rire aux larmes.

    Le récit, parfois épistolaire, mêle époque actuelle et plusieurs flash-back très touchants. On suit Etta dans son périple et on découvre une galerie de personnages attachants, jusqu'à un dénouement vraiment onirique.

    J'ai particulièrement aimé l'humour léger, le personnage d'Otto et ses créations en papier mâché et celui de James, étonnant ange gardien.