Rencontres

À venir

Tous les événements

Avec Virginie Ducay
Le , Librairie de Port Maria - Quiberon

La dépouille d'une femme gît dans la dune ! Trois récits, trois points de vue : Anna, François, Paul. L’amour fou et désespéré de Paul pour Anna, la trahison d’Anna aux prises d’une culpabilité dévastatrice, l’incompréhension de François dont les valeurs se voient bousculées. De Lisbonne à l'océan, ils nous…

Événements passés

Archives

Avec Sylvain Tesson
Le , Cinéma LE PARADIS

L'été venait de commencer quand je partis chercher les fées sur la côte atlantique. Je ne crois pas à leur existence. Aucune fille-libellule ne volette en tutu au-dessus des fontaines. C'est dommage : les yeux de l'homme moderne ne captent plus de fantasmagories. Au XIIe siècle, le moindre pâtre cheminait au milieu des fantômes. On vivait dans les visions. Un Belge pâle (et très oublié), Maeterlinck, avait dit : « C'est bien curieux les hommes... Depuis la mort des fées, ils n'y voient plus du tout et ne s'en doutent point. » Le mot fée signifie autre chose. C'est une qualité du réel révélée par une disposition du regard. Il y a une façon d'attraper le monde et d'y déceler le miracle de l'immémorial et de la perfection. Le reflet revenu du soleil sur la mer, le froissement du vent dans les feuilles d'un hêtre, le sang sur la neige et la rosée perlant sur une fourrure de mustélidé : là sont les fées. Elles apparaissent parce qu'on regarde la nature avec déférence. Soudain, un signal. La beauté d'une forme éclate. Je donne le nom de fée à ce jaillissement. Les promontoires de la Galice, de la Bretagne, de la Cornouailles, du pays de Galles, de l'île de Man, de l'Irlande et de l'Écosse dessinaient un arc. Par voie de mer j'allais relier les miettes de ce déchiquètement. En équilibre sur cette courbe, on était certain de capter le surgissement du merveilleux. Puisque la nuit était tombée sur ce monde de machines et de banquiers, je me donnais trois mois pour essayer d'y voir. Je partais. Avec les fées.


Avec Philippe B. Tristan
Le , Librairie de Port Maria - Quiberon

Beaucoup de Quiberonnais l’ont connu à l’époque où dans les restaurants de Port Maria, on l’appelait « le chanteur de Quiberon ». Nous recevons à la librairie, le samedi 25 novembre Philippe B. Tristan, à partir de 15h, pour une rencontre dédicace rythmée par des interludes musicaux.
Auteur d'un premier roman, sorti en 2021 « Blanches de Sibérie, et doubles croches », puis d'un second début novembre intitulé « 2056, le feu du Baïkal ». Un roman fascinant qui interroge le présent en y décelant des problèmes en germes qu'il projette dans un avenir proche.
En France jusqu’à la fin de l’année pour proposer des conférences, des rencontres et des signatures, il nous fait l'honneur de revenir à Quiberon et de nous faire profiter de ses expériences et des voyages.


Coup de coeur de la rentrée littéraire
Le , Librairie de Port Maria - Quiberon

Nous avons la chance de recevoir l'un de nos coups de coeur de la rentrée littéraire ! Venez rencontrer Éloi Audouin-Rouzeau le vendredi 29 septembre 2023, à partir de 17h et jusqu'à 19h, pour une séance de dédicaces. Une quête de liberté et une très belle histoire d'amitié dans ce…